• fond de coque
  • fond de coque
  • fond de coque
  • fond de coque
  • fond de coque
  • fond de coque
  • fond de coque

Réparation RM10.70

Chantier de reprise fond de coque

Concours de circonstances

Lors d’une navigation près de Douarnenez, ce RM 10.70 bi-quille a talonné. Le plus étonnant c’est que le “cailloux” est passé entre les deux quilles. C’est ainsi que c’est le safran a arrêté le bateau, traversant le fond de coque !

Dans l’ordre logique des choses, les quilles talonnent en premier. A une vitesse raisonnable, elle peuvent supporter ce type de choc sans trop de dégâts. Ensuite, sur un bateau “classique”, la mèche de safran en inox s’arrête à mi hauteur du safran. Mais sur un bi-quille le safran sert de troisième point d’appui : lors d’une mise au sec, le bateau peut ainsi se poser sur ses deux quilles et son safran. C’est pour cette raison que la mèche inox va jusqu’au pied du safran.

Dans notre cas le choc plie la mèche inox malgré son fort diamètre;  et c’est ainsi que l’arrière du safran passe à travers le fond de coque. La voie d’eau qui s’en suit n’était pas étalée par le système de pompes de cale. Il a fallu faire appel aux services de la SNSM pour éviter le naufrage. Le bateau a été remorqué jusqu’au port le plus proche et rapidement mis à terre.

Les travaux

Le plus impressionnant semble être la réparation du fond de coque. Toutefois la liste des travaux est assez longue :

  • Nettoyage et rinçage des zones immergées.
  • Remplacement du câblage électrique partiellement immergé
  • Vérification et remplacement de l’électronique HS.
  • Remontage de l’étambot abimé et du système de barre.
  • Reprise du traitement de quilles (qui ont finit par racler la roche).

La Menuiserie

Après discussion avec le chantier FORA nous découpons le fond jusqu’à une zone saine du bois. Malgré l’impact, le délaminage du CP Marine ne se retrouve que sur une faible distance. Nous arrêtons la découpe à la première cloison de reprise.

Nous fabriquons ensuite ensuite une cale aux dimensions pour réaliser un scarf à la défonceuse. Celui ci présente une forte pente pour améliorer la reprise avec la nouvelle pièce.

Un panneau d’épaisseur similaire est ensuite construit avec le même scarf. L’ensemble est posé à la colle époxy. Une série de tissus de verre / epoxy recouvre ensuite en intérieur et extérieur la liaison périphérique.

L’ouverture du safran est ensuite réalisée. Ainsi le nouveau tube d’étambot peut enfin reprendre sa place à grand renforts de tissus.

Remontage de safran, reprise des poulies de renvoi des drosses de barre complète ce travail.

 

 

 

Réparation RM10.70 was last modified: by
Date

23 février 2018

Category

Composite, Menuiserie