moule de coque

Moule de coque SeaLoft

Lancement de la fabrication du moule de coque pour le SeaLoft.

Fort d’un carnet de commande qui se remplit, la décision est prise de lancer le moule de coque de notre maison flottante SeaLoft. La première unité “L’endroit” est construite en CP / Epoxy. En effet pour une première unité d’un chantier de notre dimension, il n’est pas souhaitable de commencer par un moule. Un moule est un investissement financièrement non négligeable et quasi définitif en terme de forme. Le SeaLoft est un concept innovant, nous avions besoin de valider nombres points avant de bloquer définitivement sa forme. Que ce soit au niveau technique, hydrodynamique, ergonomique voire même design, il nous fallait s’assurer de la cohérence du projet.

Ainsi, au terme de plus d’un an d’exploitation locative, nous pensons – restons modestes ! – avoir tous les éléments en main pour un projet abouti. Le premier élément qui va donc nous permettre une optimisation des coûts de production consiste à produire maintenant la coque en matériaux composites ; par conséquent il nous fallait un moule.

Ce sera ainsi chose faite au terme de ce chantier

Le déroulement du chantier

La construction de ce moule se déroule en trois phases :

  • Construction du marbre
  • Fabrication de la pièce mère
  • Enfin la stratification du moule

Aujourd’hui la majorité des moules passe par la fabrication de pièce mère dont l’usinage se réalise à l’aide de machines à commande numérique. Ce procédé permet d’obtenir un dimensionnement précis, en particulier sur des formes complexes. Ces machines sont très onéreuses et donc leur utilisation se facture en conséquence. Au contraire, le SeaLoft est de forme simple. Ainsi nous utiliserons le procédé à l’ancienne dont l’essentiel relève de main d’oeuvre menuiserie.

Les premières pièces

Ce moule de coque nous permettra donc de produire les coques en composites. Probablement dans un premier temps ce seront des matériaux composites simples comme le polyester sur tissus de verre. Toutefois nous ne perdons pas de vue notre cahier des charges : un produit éco conçu. Du fait nous avons déjà engagé des démarches auprès de la structure KAIROS de Roland Jourdain pour échantillonner nos futures coques sur la base de tissus en fibre de Lin.